slider1

La grande vedette de la rivière Trinité  est  l’omble de fontaine anadrome, mieux connue sous le nom de truite de mer. Durant les dernières années, la popularité et l’engouement pour cette espèce ne laisse aucun doute.  Elle mérite donc autant d’honneurs que son grand frère Salmo salar. Cette truite, espèce auparavant négligée, constitue une grande valeur ajoutée à notre rivière et offre aux pêcheurs à la mouche un autre challenge qui ne devant pas être pris à la légère.

Tout comme Salar, une fois dans la rivière, les ombles de fontaine anadromes adultes ne se nourrissent pas sauf dans certains cas.  En effet, les gros spécimens ne se gêneront pas pour gober  des souris s’ils en ont la chance.  Généralement, la truite de mer tend à se concentrer dans les même fosses que les saumons mais à des endroits différents dans ces fosses.  Pour les retrouver, les meilleurs endroits sont la queue des fosses, le long des berges de la rivière et même près des arbres et arbustes qui procurent des abris contre les prédateurs.   Les premières truites arrivent dans la rivière vers la fin juin pour les géniteurs.  Cette cohorte est habituellement composée principalement d’ombles de 1 .5 à 4 kg.  Vers la mi-juillet les ombles de taille moyenne de 0,5 kg à 1,5 kg commencent leur migration suivies de près par les nombreuses truites bleues, nommées ainsi faisant référence à la teinte bleutée qui orne leurs flancs.  Ces derniers spécimens sont généralement des ombles immatures de 8 à12 pouces.


Le matériel requis pour taquiner cette espèce est sans aucun doute une bonne canne à moucher de 8 à 10 pieds, soie de 5 à 7 avec un bon moulinet rempli de ligne de réserve accompagné d’un choix de ligne flottante, de ligne slow sink ou encore intermédiaire.  Les mouches les plus populaires de la rivière sont  surtout des streamers comme la Fantôme, Balou spécial, Hornberg spécial, Sparkled whore, Mudlapin, Souris, Magog smelt, North shore smelt, Wolly bugger, Egg sucking leech, imitation de chabot, Black nose dace et la fameuse Zonker rabbit strip muddler.  Pour la sélection de mouches sèches, la Joliette hopper, les mouches de la série Wulff, les éphémères classiques, Elk hair caddis, Jassid, Delaware adams, Ambiguous, March brown, Spinners et la Katmai slider.

Aujourd’hui, on autorise le pêcheur à capturer 10 truites de mer par jour. Cependant dans un souci de maintenir la population de truites de mer à un niveau exceptionnel et d’offrir une excellente qualité de pêche, la Zec invite les pêcheurs à pratiquer la remise à l’eau sur les grands géniteurs de truites de mer (50 cm ou 20 po et plus).

Ainsi, dans le secteur contingenté le pêcheur doit :

– Remettre à l’eau les grands saumons ;
– Détenir le permis de pêche au saumon du Québec (en vente au poste d’accueil de la ZEC) ;
– Se procurer le droit d’accès de la ZEC selon le secteur choisi ;
– Enregistrer ses captures à la fin de son séjour ;
– Pêcher uniquement à la mouche.

Dans le secteur non contingenté

– Remettre à l’eau les grands saumons ;
– Détenir le permis de pêche au saumon du Québec (en vente au poste d’accueil de la ZEC)
– Se procurer le droit d’accès de la ZEC selon le secteur choisi ;
– Enregistrer ses captures à la fin de son séjour ;
– Pêche à la mouche seulement.

Have your say